Dans une logique de réduction de mon impact sur l’environnement, j’ai fait le tri sur Google Drive, Dropbox et les autres plateformes d’enregistrement de données en ligne.

L’hébergement n’est pas gratuit … pour la planète

Car oui, le cloud (l’hébergement en ligne), c’est bien mais ça pompe de la ressource … et ce n’est pas « gratuit » pour la planète non plus. Alors il y a de l’hébergement « invisible » de vos emails, quelque photos automatiquement sauvegardées, etc.

Voyons ensemble ce que j’ai essayé de faire pour réduire

A noter qu’ici, ce sont des petits gestes du quotidien et je ne parle pas de tout supprimer. Vous m’imaginez sans ordinateur, sans site Internet et sans smartphone ? Moi non, clairement ! Je fais juste les petits gestes et astuces auxquelles nous ne pensons pas !

Ma façon de faire : faire le tri !

Je trouve ça top de pouvoir avoir accès à tellement de choses entre son smartphone, sa tablette, son ordinateur et ce presque depuis n’importe où ! Par contre à force je trouve que nous laissons beaucoup de choses qui n’ont plus lieu d’être : vieux emails, discussion instantanées sauvegardées, photos ratées, etc.

Pour info, j’ai supprimé 80 alertes Google, 37 factures et 236 conversations Hangout … sur mon adresse principale !

Faire le tri sur Drive, Dropbox et consort

Et bien je peux dire qu’à titre perso, j’ai supprimé pas mal de fichiers qui maintenant sont inutiles. Comme quoi un peu de temps peut permettre de participer au « bien être de la planète. J’ai supprimé certaines documents dont je n’ai plus besoin, certains « délires » ou certains articles déjà publiés … mais j’ai aussi fait une sauvegarde de mes données de blog via un export SQL (ça permet d’avoir une sauvegarde plus légère, directement sur mon NAS ou mon ordinateur).

Faire le tri dans ses emails

C’est là souvent où le bas blesse ! Personnellement j’ai plusieurs adresses emails, je ne les utilise pas toutes, tous les jours ! Mais ce que j’ai fait c’est faire le tri dans les emails, faire le tri sur les emails qui ne sont plus intéressants pour moi, faire le tri en rangeant dans des dossiers, en plus de faire le tri et en mettre à la poubelle.

Pensez à vider directement la corbeille, ça économisera de la place sur des serveurs

Je n’irai pas jusqu’à un concept de zero-box, même si je suis fan du concept et que j’essaie de m’en rapprocher. Rappel : faire des efforts et s’en rapprocher c’est déjà un ou plusieurs pas vers un geste positif pour la planète !

Dites vous aussi que lorsque vous allez dans un magasin et que vous évitez le ticket papier pour la facture … c’est un bon point, mais souvent c’est pour vous l’envoyer par email. En soit pas de soucis, bien sûr, mais dites-vous que si vous n’avez pas besoin de l’email supprimez-le et que si vous avez juste besoin de la facture, faites vous un dossier sur votre ordinateur ou votre disque dur externe pour la garantie 😉

Les petits gestes du quotidien, doivent devenir des réflexes et c’est comme cela que chacun pourra participer positivement à la survie de notre planète !

Et pour celles et ceux qui indiquent « ce sont les entreprises qui devraient faire attention« , je leur dit qu’ils (elles) n’ont pas tord, mais qu’ils (elles) n’ont pas tout compris sur l’impact que chacun peut avoir ! De plus, il faut savoir que les décideurs en entreprise, doivent aussi avoir le réflexe dans leur vie personnelle ; et puis ce sur quoi vous avez la main au travail : faites-les aussi !

Désinscription

Pour compléter cette partie dédiée à l’email, n’hésitez pas à vous désinscrire des newsletters que vous ne lisez pas ! Pas pour faire de la PUB, mais il y a des solutions qui vous aident à trier les emails : prioritaires, non prioritaires et le reste (en plus de faire le tri de tous les scams, spams, etc.)

Des données qui ne sont plus « que » les votre

Il y a bien sûr une autre question qui est de savoir quelle(s) donnée(s) vous enregistrez ET DONNEZ sur ces plateformes, mais ça sera pour une prochaine fois. Car les données que vous enregistrez sur ces plateformes sont envoyées sur des data center … à l’autre bout du monde, pour des compagnies qui n’ont pas forcément le même droit (vérifiez aussi ce que vous validez !!).